TROYES – Site « Absorba Poron Logtex »

L’EPFGE accompagne la Ville de Troyes dans la reconversion d’une friche textile

TROYES – Site « Absorba Poron Logtex »

TROYES – Site « Absorba Poron Logtex »

TROYES – Site « Absorba Poron Logtex »

L’EPFGE accompagne la Ville de Troyes dans la reconversion d’une friche textile

Cliquez pour agrandir les images

Le 2 juin 2021, l’EPFGE s’est rendu propriétaire de la friche textile « Absorba Poron Logtex » à Troyes. Le site emblématique de l’industrie textile du XIXème siècle a été libéré de toute activité en 2019. Le projet d’initiative publique porté par la Ville de Troyes consiste à restructurer l’ensemble en alliant habitat, développement économique et équipement.

Le site « Absorba Poron Logtex » bénéficie d’une localisation stratégique à l’échelle de l’agglomération de Troyes Champagne Métropole d’environ 170 000 habitants. Il est adossé à un axe majeur reliant le centre-ville de Troyes à Pont-Sainte-Marie et est situé à proximité des secteurs d’emplois. Il constitue aujourd’hui une enclave industrielle de presque sept hectares au sein d’un tissu pavillonnaire. C’est pourquoi la Ville de Troyes souhaite y développer un projet mixte assurant une couture urbaine avec l’urbanisation existante. Une partie du site, composée principalement de bâtiments en shed, présente un intérêt architectural et paysager important.

La Ville de Troyes a conventionné avec l’EPFGE pour l’accompagner dans le portage foncier et la réalisation d’une étude. En signant l’acte d’acquisition le 2 juin 2021, l’établissement public s’est ainsi engagé à assurer une sécurisation avec gardiennage. Une étude historique, avec les premières investigations en termes de repérage d’amiante, de pollution et de géotechnie, sera conduite sous maîtrise d’ouvrage de l’établissement public. Il en prendra en charge 80% du coût. Les 20% restants seront financés par la Ville de Troyes. Cette première étude, qui pourra être complétée par d’autres études, permettra de cadrer le programme de travaux, autant du point de vue technique que financier.

Plus d'articles

Faites votre recherche